Charles Bradley and his Extraordinaires

Dans la série « la vie n’est pas un long fleuve tranquille », on pourrait inscrire Charles Bradley. Né à Gainesville, Floride, en 1948, c’est à Brooklyn, NY, qu’il grandit dans des conditions socio-économiques très difficiles, passant une partie de son enfance dans la rue. De mémoire, l’un des seuls événements heureux de cette époque est le jour où sa sœur l’emmena voir James Brown à l’Apollo Theater en 1962, moment qui sera déterminant dans son envie de chanter.

Il quitte Brooklyn pour Bar Harbor dans l’Etat du Maine, afin de faire un apprentissage comme cuisinier grâce à un programme fédéral d’aide aux démunis. C’est là qu’il décide de monter sur les planches ; le succès auprès des filles est immédiat, mais la guerre du Vietnam met un terme à ses espoirs, une partie de son groupe devant partir.
Il revient à New York où il travaille comme cuisinier dans un hôpital psychiatrique durant neuf ans, mais ses rêves d’évasion demeurent. Il achète une Ford pour partir à l’aventure mais ne peut régler les traites… Il finit tout de même par partir en Californie où il vivra durant 20 ans, partageant son temps entre son activité de Chef et la musique, sans groupe régulier, mais au gré des opportunités dans les clubs.

Perdant son job, il revient à Brooklyn auprès de sa famille et économise dollar par dollar pour s’acheter un camion et partir à la recherche d’un public sous le pseudonyme de “Black Velvet” en interprétant les titres de JB. Il vit alors dans la maison de sa mère, et c’est par les sirènes de police qu’il est réveillé un matin : son frère vient d’être assassiné par son neveu…

Il est au plus bas lorsque Gabriel Roth, de Daptone Records, l’entend chanter au Tarheel Lounge à Bedstuy. C’est pour lui un choc. Sans plus attendre, il le fait entrer en studio. Son premier single, Take It As It Comes, met immédiatement en évidence un talent vocal à part. Roth l’emmène ensuite voir Dirt Life & The Bullets, un jeune groupe de funk très inspiré par James Brown et les Meters.

Thomas Brenneck, le guitariste et songwriter du groupe, commence à travailler avec Charles à des compositions originales, donnant lieu à deux nouveaux singles sous l’égide de Daptone. Mais le talent de Bradley fait dire à Brenneck que cet artiste a beaucoup plus encore à offrir et, outre une collaboration musicale de grande qualité, une réelle amitié et une confiance mutuelle naissent entre eux. Charles lui raconte sa vie, la mort tragique de son frère, et ils décident ensemble de mettre ces éléments autobiographiques en musique. Réunis dans une chambre improvisée studio d’enregistrement, ils gravent quelques prises avec un nouveau groupe, The Menahan Street band. The World (Is Going Up In Flames) et Heartaches and Pain donneront lieu à un premier single sur Dunham Records, une division de Daptone, puis cet album absolument sublime suivra.

Charles Bradley a passé sa vie à rêver de lendemains meilleurs, peut-il enfin prendre « le temps de rêver » paisiblement ? Cet album bien actuel nous replonge néanmoins de manière incroyable dans l’atmosphère des grands enregistrements soul des années 60-70. Ce disque est un moment rare dans la production récente.

CIGALE INFOS

ARCHIVES PARTENAIRES

samedi 19 mai 2018

Music to Rock the Nation #20 : Iseo & Dodosound, Jah Prince & The Prophets etc...

Université Paris-Dauphine (Paris 16ème), dès 14h, 13€

samedi 19 mai 2018

Easy Style Sound présente : Everyday people #2 : Difanga, Féfé Typical, Straïka D

La Marbrerie (Montreuil/93), de 20h à 22h, 8/10€

samedi 21 avril 2018

Hempress Sativa en concert ! (NOUVELLE DATE !!)

La Place, Centre Culturel Hip Hop (Paris 1er), dès 20h, 15/18,50€

samedi 21 avril 2018

Horace Andy + Max Livio en concert !!

Au Kilowatt (Vitry/Seine-94), dès 20h, 15,99€

vendredi 13 avril 2018

Flox en concert !

Au Petit-Bain (Paris 13è), dès 19h30, 25€

samedi 7 avril 2018

Igny Reggae Party : Kateb & The Skank Unit Band, Sista Jahan, I Fi, Twan Tee, Zepho, Calaloo, Wake Up...

MJC Jean Vilar (Igny-91), dès 20h30, 7/5€

samedi 7 avril 2018

Dub Station #61 : Iration Steppas ft Echo Ranks, Sinaï Sound System

Au Trabendo (Paris 19e), de minuit à 7h, 22€

jeudi 5 avril 2018

Ken Boothe en concert ! Première partie : Guive &The ORA

Au Cabaret Sauvage (Paris 19ème), dès 19h, 29,90€

lundi 2 avril 2018

The Gladiators en concert ! Première partie : GSS Sound System

MJC Louise Michel (Fresnes - 94), dès 20h, 15/18€

vendredi 23 mars 2018

Demolisha Live Party #3 : Yaniss Odua, Flavia Coelho, Azwè + Demolisha Dj’s

La Marbrerie (Montreuil-93), de 19h à 2h, 20€

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 660

Radio Reggae associative en FM sur le sud de Paris et par internet sur le reste de la terre L’unique radio reggae en FM de France.

Soutenue par la ville de saulx les chartreux

© copyright L@SSOCIATION 2000 - 2018

Contact